Les fantasmes sur la Franc-maçonnerie font vendre

17/01/2010

Le Point" du 14 janvier y va de sa traditionnelle enquête sur la Franc-maçonnerie, sous la signature (habituelle sur ce sujet) de Sophie Coignard.Thème principal: les "bastions" de la FM dans l'administration et le monde professionnel. L'image globale qui en ressort est, comme trop souvent, celle d'une société occulte à laquelle les profanes adhéreraient pour booster leur carrière. Désolant.

Encore plus désolant est la participation de la même Sophie Coignard, accompagnée cette fois de François Koch ("L'Express") au dossier du numéro "Hiver 2009" de la revue "Médias".

Le titre est déjà tout un programme: "Où se cachent les journalistes Franc-maçons?" Ah bon? Ils se cachent? C'est donc qu'ils ont un programme secret, une idée derrière la tête, et que cette idée n'est pas très nette. Et c'est bien ce qui ressort de ce "débat" assez univoque. Florilège: "La présence des francs-maçons au sein des médias pose un bon nombre de problèmes" (F.K.); "Je n'ai pas de preuves... mais je sais qua ça existe" (Sic! S.C.); "S'ils respectaient mieux les lois de la république et les codes d'éthique ou déontologiques, leur image serait meilleure" (F.K.); "Leur goût du pouvoir est tel que..." (F.K.); "L'obsession des francs-maçons est de s'introduire dans les milieux de pouvoir" (S.C.)...

Bref, on le comprend à la lecture de ce papier, les Francs-maçons journalistes n'existent que pour manipuler, détourner ou bloquer des articles et, plus généralement, pour orienter le flux de l'information dans un sens qui leur serait favorable.

Il est évident que certains Francs-maçons utilisent leur appartenance à des fins intéressées et carrièristes, mais il est triste de réduire plus de 100 000 FM français au rang de tristes magouilleurs et d'oublier que la Franc-maçonnerie est aussi (surtout) une société discrète visant au progrès de l'humanité et pas de ses membres...(en tous les cas, pas au plan matériel, comme me le fait remarquer un lecteur, le progrès individuel étant bien le but de la FM.)

Dans ma carrière journalistique passée (et qui dura quand même vingt ans...) j'ai vu bien plus d'article imposés ou bloqués par le P.S., le RPR, le Pouvoir, un Préfet, de grandes entreprises, les syndicats ou de quelconques lobbies que par une "loge" trop souvent fantasmée (et, je le précise, je n'étais pas FM...)

J'ai vu aussi tellement de journalistes arrondir leurs fins de mois en "faisant des ménages" (la rédaction d'un rapport de fin d'année pour tel grand groupe que l'on "couvre" par ailleurs, par exemple...) ou profiter d'avantages qui leur paraissent aller de soi (invitations diverses, voitures mises à disposition de chroniqueurs automobiles, voyages de presse alibis...) que je me demande si cette profession est si bien placée pour distribuer bons et mauvais points ou pour décerner des certificats de moralité...

Mais je me garderai bien de réduire la presse à cette médiocrité. Elle vaut bien mieux que cela!

La Franc-maçonnerie aussi...

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload