Au cœur du secret

20/12/2018

 

Rémi Kauffer, l’un des meilleurs spécialistes français de l’histoire du renseignement, vient de signer un ouvrage passionnant sur les relations entre Chefs d’Etat et services secrets.

 

De Lénine à Donald Trump, en passant par Churchill (passionné par les affaires de capes et d’épée et grand amateur des opérations spéciales), Hitler, Charles de Gaulle (qui méprisait plutôt une activité qu’il jugeait subalterne), Staline (dupé par Hitler, utilisateur de la police secrète dans ses purges et totalement paranoïaque), Mao ou Kennedy, c’est l’occasion de passer en revue un siècle d’histoire et de relations internationales.

 

Au fil de ces 530 pages, on s’intéresse évidemment à la Tchéka et à ses successeurs (NKVD, KGB, SVR et FSB), au Mossad, à la DGSE, à la CIA, mais aussi aux services secrets chinois, à la chute du bloc soviétique, à l’Irangate, à l’emprise de Vladimir Poutine sur ses « services » ou à des problèmes très actuels comme l’action secrète contre les réseaux djihadistes.  

 

C’est l’occasion, bien entendu, de rappeler que, si les services spéciaux ne font pas l’histoire, il leur arrive, plus souvent qu’à leur tour, de l’influencer ou de la faire dévier, mais aussi de constater l’extrême importance que peut revêtir la relation si particulière qui s’installe (ou pas…) entre les dirigeants du monde et leurs hommes de l’ombre.

 

Car si les « services » sont, aujourd’hui plus que jamais, proches du cœur du pouvoir et si leur action peut être essentielle, il arrive aussi qu’ils placent l’Etat dans des situations plus qu’inconfortables…

 

Les Hommes du Président : les Chefs d’Etat et leurs Services Secrets, Rémi Kauffer, Edition Perrin, 2018.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload