Un an après, la "guerre" n'est pas finie....

(Photo : AFP/Bertrand Guay) Il y a un an, le 13 novembre 2015, la guerre s’invitait à Paris. En trois heures, montre en main, entre 21h17 – heure à laquelle le premier kamikaze s’est fait sauter au Stade de France – et 00h18 - assaut final de la BRI au Bataclan et libération des otages – le terrorisme islamiste faisait 130 morts et 683 blessés. Ce que nous étions beaucoup à craindre depuis des années, une attaque de type « Mumbai »[1], se produisait en plein centre d’une grande capitale européenne. Une attaque « multi-sites » par des terroristes agissant en commandos, entraînés et lourdement armés, combinant trois modes opératoires : kamikaze, utilisation d’armes de guerre et prise d’otages

L'AUTEUR
RUBRIQUES

Par tags
Mes sites et blogs
Me suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Archives