L'adjudant-chef Stéphane Grenier, « Mort pour la France »….

Les hommes des Forces spéciales font rarement la « une » des journaux. Ou alors, c’est pour le pire. Le samedi 23 septembre, quelque part en zone syro-irakienne, l’adjudant-chef Stéphane Grenier était mortellement blessé. C’est malheureusement ce qui vaut aujourd’hui à son nom d’être connu du public. Stéphane Grenier, né à Caen, le 2 aout 1983, s’était engagé en 2003 et avait immédiatement rejoint le 13ème Régiment de Dragons Parachutistes (13 RDP), l’une des formations participant aux Forces spéciales françaises, une unité d’élite spécialisée dans la recherche du renseignement tactique. Il a connu la Bosnie (2005), la Côte d’Ivoire (2007-2008), l’Afghanistan (en 2009 et 2010), l’Afrique à n

La « Déclaration de Nice » : impliquer les villes dans la lutte contre le terrorisme

(c) Valery Hache/AFP Un sondage rendu public mercredi matin par Le Figaro permet de se faire une idée de l’état d’esprit des Français face à la menace terroriste mais aussi de l’impact de plus en plus profond que celle-ci exerce sur notre vie quotidienne. Le journaliste Christophe Cornevin nous révèle que, selon le dernier Baromètre Fiducial/Odoxa, 85% des Français pensent qu’une partie ou l’autre du texte de loi actuellement discuté au Parlement – et qui vise à transposer dans le droit pénal commun plusieurs des mesures-clés de l’Etat d’urgence, entre autres les assignations à résidence et les perquisitions administratives – « va contribuer à améliorer leur sécurité ». Un chiffre qui en di

Jean-Luc Mélenchon, la vérité historique et la décence…

Qu’importent les chiffres. Tout observateur avisé qui fait l’effort de regarder de près les différentes photos de la manifestation de la France Insoumise d’hier se fera son idée, mais il semble clair que l’on est loin des 150 000 personnes revendiquées par Jean-Luc Mélenchon. N’étaient-ils que 30 000, comme le dit Préfecture ? Une cinquantaine de milliers comme l’estiment d’autres (dont moi) ? Quoi qu’il en soit on est loin de la « déferlante promise par JLM. Mais une fois encore qu’importe ! Si je m’arrête à ce comptage c’est qu’il me semble illustrer ce que je reproche ici à Monsieur Mélenchon : un léger problème avec la vérité, une fâcherie récurrente avec les faits, un flou artistique pe

« Une affaire d’Etat » : mission remplie

La magie des chaînes thématiques et des « petites » chaînes du câble, c’est que, faute de moyens, elles en sont souvent réduites à diffuser des films et séries déjà anciens. Pas mal de navets et autres nanars bien entendu, mais pas seulement. Parfois aussi passe un petit joyau, un bijou qui n’a pas toujours eu le succès qu’il méritait lors de sa première vie. J’ai ainsi découvert, il y a quelques jours une petite pépite : Une Affaire d’Etat d’Éric Valette. Sur un scénario d’Alexandre Charlot et Franck Magnier (d’après le roman « Nos fantastiques années fric » de Dominique Manotti). Je dois avouer que, de prime abord, j’étais un peu méfiant. Une affaire de trafic d’armes vers l’Afrique, des

Mes livres

Charles. Ancien agent des services secrets français, baroudeur reconverti dans le renseignement privé. Dufeutel. Ministre d'Etat soupçonné de malversations, brillant avocat, énarque distingué. Tout les a toujours opposés. Jusqu'au jour où il faut conclure une alliance. Pour survivre. Jef/Desberg et Claude Moniquet. Ed. Le Lombard (2017). 13 novembre 2015 : la France connaît les pires attentats de l’histoire française. 22 mars 2016 : des bombes font 32 morts à Bruxelles. 14 juillet 2016 : 86 personnes trouvent la mort dans une attaque terroriste à Nice. 26 juillet 2016 : un prêtre est égorgé dans son église de Saint-Étienne-du-Rouvray. D’autres attentats ont lieu à Orlando, Istanbul, Dacca o

David Olère, artiste et témoin de l’indicible

(c) David Olère et ayant-droits. L’information n’a fait que quelques lignes dans les pages des principaux médias français : le ministère polonais de la Culture a acheté 18 toiles de David Olère qui seront exposées au Musée du camps d’Auschwitz. La nouvelle est pourtant loin d’être banale car Olère était tout sauf un artiste banal. Il fut, jusqu’à sa mort, le 21 août 1985, l’un des grands témoins de la Shoa à laquelle il avait survécu. Et, surtout, il apporta un témoignage de première main sur cette tragédie dans la tragédie que furent la vie et la mort des membres des Sonderkommandos. Les Sonderkommandos (« unités spéciales »), initialement appelés Krematoriumkommandos (ici, la traduction ne

La mort de Pierre Bergé et les médias sociaux

(Photo : Vincent Leloup pour le JDD) La mort de Pierre Bergé a donné lieu, sur les médias sociaux (surtout sur Twitter) à un déferlement d'injures et de haine homophobe. Je l’ai vu traiter de « merde », de « salaud », d’«ordure ». J’ai lu certains lui souhaiter les tourments de l’enfer. Beaucoup de ces réactions venaient de la droite extrême et de partisans de la Manif pour Tous – sur laquelle il est vrai que M. Bergé avait tenu des propos provocateurs et, ce qui était rare chez lui, peu intelligents. Certains de ses détracteurs post-mortem prétendaient défendre une « France chrétienne » qui aurait été minée par « la gauche caviar, apatride, cosmopolite formée de métis hermaphrodite ». Outre

L'AUTEUR
RUBRIQUES

Par tags
Mes sites et blogs
Me suivre
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
Archives